DGLA

Architecture Urbanisme Design


225 x 310 mm
436 pages
Album relié
45 €
ISBN 9782373680010

Interforum

L’agence DGLA est connue des professionnels de l’architecture et de l’urbanisme pour ses travaux de grande ampleur dans le domaine des centres commerciaux et de l’architecture événementielle (dont les gares et les quartiers de gare). Son travail se trouve au centre de préoccupations urbaines, âprement débattues dès lors que l’on touche aux sites de grande échelle. C’est donc sans occulter l’âpreté des arguments invoqués par les « penseurs urbains » que les fondateurs de l’agence ont lancé ce projet de livre, en voulant inscrire une réflexion autour des thématiques particulières auxquelles ils se confrontent (architecture objet, architecture spectacle, design).Dans cette réflexion viennent s’inscrire nombre de problématiques dont la ville contemporaine est le théâtre : devenir de l’hyper centre, dégénérescence des entrées de ville, prolifération des «boîtes» commerciales ; viennent s’inscrire également toutes les questions de connexion et de déplacement, vues à l’échelle macroscopique de l’interconnexion des équipements ou à l’échelle microscopique des flux piétonniers.
Dans le milieu de l’urbanisme, on a tendance à considérer que, en matière d’architecture commerciale, la rédemption sera médiatique ou ne sera pas (au travers des vertus supposées des grosses agences ou des stars de la profession). Pour DGLA, c’est un faux-semblant contre lequel il faut s’élever en interrogeant les enjeux de cette architecture autour de quelques problématiques telles que : la pérennité (obsolescence, éternité), la mise en scène (décor, spectacle, destination), la mode (universalité, frénétisme, diffusion), la temporalité (vitesse, propagation), l’attraction (popularité, relégation, primauté).
L’organisation du livre n’est pas pensée en termes programmatiques (DGLA construit aussi des logements ou des bureaux), mais plutôt comme un continuum d’idées sur lequel la cinquantaine de différents projets (réalisés ou pas) viennent se greffer comme supports-acteurs de la réflexion.

Thierry de Dinechin et Philippe Gorce sont les fondateurs de l’agence DGLa, qui a récemment livré le centre commercial Qwartz à Gennevilliers. Elle est notamment l’auteur de la rénovation de la gare Saint-Lazare, à Paris, et de la création du centre Odysseum à Montpellier.

DGLA

Presse

C’est un magistral opus consacré au travail de l’agence fondée par Thierry de Dinechin et Philippe Gorce, connue pour son implication dans la conception de centres commerciaux de tous types et de toutes tailles, ainsi que de gares et de quartiers de gares. C’est aussi un plaidoyer en faveur de l’architecture de commerce qui rappelle « qu’il n’y a pas de projets constructifs nobles ou ignobles ». Quarante projets et réalisations emblématiques de l’agence en France et à l’international entendent en faire la démonstration, servie par une abondante iconographie.

Les Cahiers Techniques - 15/03/2016

Table des matières