La banlieue en couleur


170 x 240 mm
120 pages
Album relié
21 €
ISBN 9782373680348

Interforum

En 1984-1985, Robert Doisneau (1912-1994) participe à l’aventure mythique de la Mission photographique de la Datar. En utilisant une chambre au format 6 x 7 et en travaillant pour la première fois en couleur, le photographe bouleverse ses habitudes pour arpenter une nouvelle fois la banlieue parisienne, son territoire d’élection. Restées jusqu’alors inédites, ces images surprennent par le regard plasticien, teinté d’ironie et de désenchantement, que le photographe porte sur les débordements urbains des années 1980.

Claude Eveno est cinéaste, urbaniste et écrivain. Il a fondé et dirigé la revue des Cahiers du centre de création industrielle au Centre Pompidou. Il a enseigné au département d’urbanisme de l’université Paris VIII et à l’École nationale supérieure de la nature et du paysage de Blois. Il a également été conseiller des programmes de France-Culture et directeur des Études à l’École nationale supérieure de création industrielle. Il est l’auteur de nombreux ouvrages parus chez Christian Bourgois, Revoir Paris (2017), L’Humeur paysagère (2015).

Robert Doisneau est né le 14 avril 1912 à Gentilly et mort le 1er avril 1994 à Montrouge. Avec Edouard Boubat, Izis, Willy Ronis, c’est le représentant le plus célébré de la photographie humaniste. Le photographe travaillait sur Paris, ses faubourgs et ses habitants en saisissant chaque instant de la vie du petit peuple de Paris. Il était avant tout un homme du présent, photographe du réel et des intensités de la vie.

La banlieue en couleur

Presse

La Banlieue en couleur regroupe les images réalisées en 1985 par Doisneau pour la Mission photographique de la Datar. Loin du style n & b humaniste qu’on lui connaît, on découvre ici un superbe travail à la chambre grand format nous montrant les transformations de la banlieue parisienne, avec cette petite touche poétique si chère à son auteur.

Réponses Photo - 01/11/2017

Chaque année apporte son lot de livres de photographies de Doisneau. Cet automne n’y déroge pas. Pas moins de trois. […] Plus surprenant, et radicalement novateur dans la vision que l’on peut avoir de Doisneau, est en revanche La Banlieue en couleur que publie La Découverte à la faveur de l’exposition « Paysages français » à la
Bnp. Datées de 1984-1985, ces photographies des mutations radicales de l’urbain réalisées dans le cadre de la Mission photographique de la Datar révèlent un regard plastique inédit qui excelle tout autant en couleurs qu’en noir et blanc.

Christine Coste - L'Oeil - 01/11/2017