Impact

Visions aériennes d’une zone assiégée avant la montée des eaux

330 x 235
336 pages
Relié-cartonné
Design Change is good

55 €
ISBN 9782373680423


Contrairement à d’autres effets du changement climatique qui ne sont pas vécus de manière tangible à grande échelle, l’élévation du niveau de la mer est un indicateur visible et implacable du réchauffement climatique, dont les conséquences se font sentir à l’échelle mondiale. Quelques-uns sont encore sceptiques, mais rien ne permet de nier que l’élévation du niveau de la mer, renforcée par les tempêtes et les ondes de tempête, provoque érosion, inondations, dislocations et entraîne des dommages catastrophiques le long des côtes, et bien à l’intérieur des terres. L’élévation du niveau de la mer est aussi un facteur de déstabilisation des marchés financiers et immobiliers, en particulier à cause du renchérissement des coûts d’assurance.
Le livre se présente comme une sorte d’enquête pour montrer, d’une manière frappante et concrète, les perturbations environnementales, économiques et sociales liées à la montée des mers. L’auteur a documenté la côte est américaine (du Maine à la Floride) et le Golfe du Mexique (de la Floride au Texas) à titre d’exemple de notre vulnérabilité au changement climatique. Les images illustrent les différents états des territoires survolés au cours de différentes saisons, avant et après la survenue d’événements météorologiques majeurs (tempêtes, ouragans), lorsque la géographie et le paysage changent de façon spectaculaire.
Alex MacLean a établi une liste de thèmes à photographier : les espaces naturels, et leur peuplement désordonné, les moyens de défense publics ou privés, mais aussi les projets d’infrastructure côtière tels que les aéroports, les centrales nucléaires, les autoroutes et les usines de traitement des eaux usées. La liste comprend également des zones naturelles telles que les « forêts fantômes » asphyxiées par les infiltrations d’eau salée.
Pour raconter cette histoire, il était aussi important d’équilibrer le récit des risques et des destructions avec une vision plus positive. Le livre fait donc également état des stratégies de résilience comme les systèmes naturels pour dissiper les ondes de tempête, ou les aménagements de parcs et de « terres de conservation » pouvant accepter les eaux de crue sans subir de dégâts durables, toutes stratégies qui ont pour nous valeur d’exemple alors que la prise de conscience du phénomène de la montée des eaux n’est pas encore est loin d’être acquise en Europe. Le livre est introduit par une brillante prise de parole de Bill McKibben, un des acteurs majeurs de l’activisme en faveur du climat.

Alex MacLean est un pilote d’avion, photographe et militant écologiste américain. Formé en tant qu’architecte, il dépeint l’histoire et l’évolution du territoire, décriant les changements provoqués par l’intervention humaine.

 

Préface de Bill McKibben

Bill McKibben est un journaliste, auteur et militant écologiste américain. Il a consacré l’essentiel de sa carrière journalistique à l’environnement et plus particulièrement au réchauffement climatique. En 2007, il fonde l’association 350.org et a remporté le Prix Nobel alternatif.

Feuilleter le livre

Actualités

Presse

Pilote d’avion à ses heures perdues, le journaliste et militant écologique Alex MacLean photographie une géographie alarmiste des États-Unis lors de ses vols aériens.La beauté des sites, le long de la côte Est, offre le constat de lieux remodelés, malmenés et pollués par la main de l’homme. La recherche d’urbanisme à tous crins ou l’exploitation des ressources naturelles contrarient l’harmonie fragile de notre monde dans une esthétique inquiétante. Impact détourne le beau livre pour éveiller les consciences écologiques.

Nicolas Bauche - Décideurs Magazine - 01/10/2019

Onze ans après Over. Visions aériennes de l’American Way of Life : une absurdité écologique (La Découverte et D. Carré éditeur, 2008), le photographe américain Alex MacLean continue à alerter sur les dangers pour la planète de notre mode de vie. Résidences menacées par les inondations dans le Massachusetts, tours Trump les pieds dans l’eau en Floride, son nouvel opus, le beau livre Impact. Visions aériennes d’une zone assiégée avant la montée des eaux, montre la fragilité de nos constructions face à l’un des enjeux écologiques majeurs de demain.

Livres Hebdo - 20/09/2019

Pour lutter contre le climatoscepticisme ambiant, le photographe Alex MacLean a décidé de s’emparer de son appareil photo… et d’un avion. Spécialiste des prises de vue aériennes, il a arpenté pendant près de deux ans les littoraux américains et mexicains afin d’exposer les conséquences de la montée des eaux sur notre environnement. Un travail mis à l’honneur dans son livre Impact.

Lucile Meunier - Usbek & Rica - 23/10/2019

Avec Impact, […] le photographe aviateur Alex MacLean souligne les menaces qui pèsent sur les établissements humains implantés le long des côtes atlantiques nord-américaines. Ce livre est une démonstration, rigoureusement construite, solidement étayée et superbement illustrée. Il permet encore de vérifier à quel point l’image photographique, quand elle est instruite et construite, est aussi indispensable qu’irremplaçable.

Jean-Paul Robert - D'Architectures - 01/12/2019

Le réchauffement climatique détruit le littoral. Par ses photos aériennes, Alex MacLean en fait la démonstration magistrale.

Hervé Cabibbo - La Recherche - 01/12/2019

Exposer par la photographie aérienne tout ce que, du sol, on ne peut pas comprendre : l’Américain Alex McLean montre la réalité de la montée des eaux le long de la côte est des États-Unis, la folie de l’urbanisation humaine et la fragilité qui en découle. Magistral et inquiétant.

Télérama - 27/11/2019

Le changement climatique ne cesse d’être évoqué, mais pas la montée des eaux. Parce qu’elle est encore relativement peu perceptible sans doute… Toutefois, l’auteur de ce beau livre, pilote d’avion, photographe et passionné d’environnement, s’est donné pour but de la montrer non par des courbes, des chiffres et des cartes, mais directement, par des vues aériennes. […] Les zones survolées sont situées sur 3300 kilomètres de la côte est américaine (du Maine à la Floride) et sur 2600 kilomètres du golfe du Mexique (de la Floride au Texas), mais les phénomènes sont identiques sur le littoral atlantique ou méditerranéen de la France. Les prises de vues ont été réalisées avant ou après des catastrophes climatiques, comme l’ouragan Sandy, pour bien visualiser les risques puis les dégâts. Les photographies sont spectaculaires et le texte rare, le message étant évident.

Pierre Jouventin - Pour la Science - 01/12/2019

Table des matières

Autres titres